La surhydratation, un véritable danger pour les sportifs

0

Étrange non ? Pourtant, des médecins sportifs d’Oxford on découvert que boire beaucoup d’eau pendant l’effort peut entrainer une hyponatrémie, la cause de mort subite chez certains marathoniens. Au premier abord, il est difficile d’expliquer ce phénomène alors qu’il est souvent préconisé de boire de l’eau pour éviter la déshydratation. En effet, il est beaucoup plus évident de s’hydrater après une épreuve, sachant l’importance de la sudation et la perte d’eau que notre organisme subit. Alors comment expliquer les causes de l’hyponatrémie ? Plus d’informations…

La surhydratation à l’origine de l’hyponatrémie

En 2002, deux marathoniens ont succombé sur la piste de marathon, après avoir été victimes d’hyponatrémie. Depuis que cette pathologie a été découverte, on recense aujourd’hui près de 30% de victimes de surhydratation après une course de triathlon.

La surhydratation, un véritable danger pour les sportifs

Pour expliquer ce phénomène, il faut comprendre que le corps a besoin de transpirer pour baisser la température corporelle lors d’un effort physique. Sachez que le corps ne perd pas uniquement de l’eau mais également du sodium, du potassium, du cuivre, magnésium et de zinc lors d’une sudation. La réhydratation peut donc compenser ces pertes, mais l’effet peut être l’inverse en cas d’abus.

En effet, lorsque vous buvez de l’eau, il existe un échange de minéraux entre le milieu intracellulaire et le milieu extracellulaire du plasma. Pourtant, le déséquilibre de la concentration de minéraux entre ces deux milieux entraine ce qu’on appelle l’œdème cellulaire. Lorsque les cellules du cerveau et des poumons sont touchées, on parle d’hyponatrémie.

Conseil pour éviter l’hyponatrémie

Sachant que l’hyponatrémie peut être fatale pour un sportif, il faut prendre des précautions pour éviter ne pas trop s’hydrater pendant l’effort. En effet, il est bel est bien conseillé de boire de l’eau mais à petites quantités durant la pratique d’activités d’endurance, puisque la déshydratation corporelle peut également entrainer une perte de connaissance et des coups de chaleurs. Cependant, sachez qu’il ne faut pas dépasser le barème de 720 ml par heure, puisque c’est la capacité d’élimination maximale des reins.

Share.

About Author

Leave A Reply