Haute-Saône : un ouvrier putréfié par un engin mécanique, Ikea risque une amende de 22 500 €

0

21 Août 2018, journée funèbre pour l’usine d’Ikea, située à Lure en Haute-Saône, qui, en passant, constitue la seule usine Ikea en France. Alors qu’il se vaquait à ses occupations quotidiennes, un collègue âgé de 43 ans a cédé à la mort après avoir été laminé par un engin mécanique actif. Cet accident a ouvert un nouveau dossier judiciaire qui incrimine l’usine d’Ikea pour « manquement à une obligation de sécurité et de prudence imposée par la loi. » Les détails dans cet article.

L’accident n’a pas été prémédité

Cela semblait une journée ordinaire comme les autres, les ouvriers à leurs postes et les engins bruitaient par à-coups au fur et à mesure des chargements de bris de bois. Rien ne laissait présager que cette zone de chargement serait le théâtre d’une scène macabre. Alors qu’un conducteur procédait au chargement du bois dans un silo, son engin a putréfié son collègue, laissant ce dernier dans une marre de sang. Pourtant, le conducteur n’était pas à sa première journée de travail, car il s’occupait du chargement dans zone depuis une dizaine de mois.

Le Procureur de la République de Vesoul vise également l’Ikea

L’enquête judiciaire a débuté le lundi 15 octobre, l’ouverture du dossier a fait suite à la proclamation du procureur de la république de Vésoul, Emmanuel Dupic. La brigade des recherches de la gendarmerie de Lure ont émis dans leurs rapports que plusieurs engins fonctionnaient au moment des faits, ce qui a causé un embrouillement sonore, mais aussi une dispersion de particules de bois. La visibilité du conducteur était donc aussi remise en question. Tous les faits recensés ont conduit à une conclusion d’homicide involontaire.

Ikea a sa part de responsabilité

Pour Emmanuel Dupic, Ikea a omis les mesures de sécurité nécessaires sur le lieu de travail, ce qui a conduit à un tel accident. Aucune mesure de sécurité n’a été instaurée sur la zone de chargement pour gérer la circulation sur les lieux. Il a été reporté que la société est susceptible d’encourir une amende de 22 500 € pour cette omission.

Share.

About Author

Leave A Reply